Semaine #5 et 6

13 novembre 2016,

Je suis de retour après un court moment d’absence pour vous raconter les dernières péripéties de notre masterclass.

Donc, la semaine dernière nous avons déménagé. Les trois appartements sont maintenant à distance de marche du théâtre et deux des appartements sont même un à côté de l’autre. Même si le déménagement nous a apporté un peu de stress, je pense que nous sommes tous contents de l’avoir fait. La semaine dernière a aussi été celle durant laquelle Pauline est arrivée!
Ensuite, nous avons appris que nous allions faire partie de la reprise d’un spectacle de Noël. Nous allons donc pouvoir jouer sur la grande scène du théâtre ou nous étudions. C’est ainsi que maintenant, presque chaque jour, nous rencontre le metteur en scène, Denis, pour préparer le rôle que nous allons jouer dans ce conte. Ces rencontres de deux ou trois heures parfois sont extrêmement enrichissantes et intéressantes. Nous parlons de Stanislavsky, du rôle de l’acteur et du rôle de metteur en scène. Nous faisons aussi différents exercices afin de lier et de questionner le groupe. Un des exercices qui nous a tous marqué fut la mise en situation suivante: tout le groupe est dans un sous-marin qui coule inévitablement et seulement la moitié du groupe pourra être sauvée, comment décidons-nous qui sera sauvé et qui mourra? Cet exercice est très révélateur de chaque personnalité et de chaque caractère. C’était fascinant.

Pour ce qui est des cours, celui d’acrobatie a été difficile ces deux dernières semaines. À chaque jour nous devons dépasser nos peurs, nos forces et nos capacités afin de réaliser des figures périlleuses et impressionnantes. Je sens aussi que le russe commence à faire son chemin dans chacune de nos têtes. Des mots, des phrases, des blagues, nous apprivoisons la langue peu à peu.
Finalement, je réalise que le groupe que nous formons est un élément essentiel et important qui sculpte notre expérience. Effectivement, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire qu’ici, à Minsk, le groupe est l’équivalent de notre famille. De jour en jour, le spectre de ce que nous vivons ensemble s’élargit. Nous nous soutenons, nous nous consolons, parfois nous nous chicanons mais nous nous aimons beaucoup, c’est sans équivoque. Cette entité, ce tout que représente le groupe est primordiale. Nous évoluons chaque jour seul et collectivement.

Sur ce,nous vous saluons,
Пака!

Сharlotte et toute la MasterClass « papillon »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s