18 mai 2017

La semaine dernière nous avons passé 3 jours à Vitebsk. Nous avons été merveilleusement accueilli par des familles locales qui nous ont offert un lit et des repas. Je me suis beaucoup attaché à Katia, l’étudiante apprenant le français qui m’a servi de guide durant les 3 jours.

Le premier jour, nous avons joué notre concert au festival de la communication de Vitebsk. Ensuite, invité par Kathia et son père, je suis allée faire du quad dans la banlieue de Vitebsk. Là-bas j’ai vu un cygne, les marais et la forêt. Je suis donc arrivée au théâtre Yakub Kolac à 18h30 les pantalons tâchés de boue, mais à l’heure pour assister à la pièce « Les fourberies de Scapin ». Après la représentation qui était haute en couleurs et pleine d’énergie, nous avons rencontré la troupe d’acteurs qui nous ont invités à leur présenter quelque chose sur la scène. Nous avons décidé de leur offrir une chanson biélorusse que nous avions appris il y a quelques temps.

Le deuxième jour, nous avons eu droit à une visite de la ville ayant pour thème « Sur les traces de Marc Chagall », un grand artiste peintre originaire de Vitebsk. Guidés par les étudiants apprenant le français nous avons visité la rue d’enfance de Chagall, sa maison, sa synagogue et son école. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le théâtre de marionnettes pour assister au spectacle. C’est après qu’un des acteurs de la pièce est venu nous voir pour nous inviter à une MasterClass avec sa troupe de théâtre plastique. En effet, il y a environ cinq ans, il a fait connaissance avec Demain le printemps et s’est lié d’amitié avec d’autres Masteriens. C’est ainsi que quatre d’entre nous l’ont suivi pour être accueilli dans un cours de yoga et de relaxation extrêmement détendant et enrichissant.

Le dernier jour, nous avons pris un dernier petit déjeuner avec nos familles respectives pour ensuite aller donner nous même une MasterClass à des étudiants de Vitebsk. S’en sont suivis des adieux émotifs et s’est ainsi que nous sommes revenus à Minsk.

Un merci tout particulier à Vladimir Mikhailovitch, directeur du RTBD, qui nous a permis d’être accueilli en roi dans cette ville qui nous était alors inconnue.

Charlotte

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s