Bientôt une semaine passée à Minsk!

Salut tout le monde! 

Bon, entre deux répétitions de claquettes, je vais tenter de démarrer ce blog pour essayer de partager avec vous ce qui se passe ici…

Pour vous rappeler le contexte, je suis partie pour 9 mois à Minsk, en Biélorussie, pour une formation théâtrale intensive. Nous sommes une master classe de 12 élèves entre 18 et 24 ans (c’est moi la plus vieille, la doyenne! Eh oui, il fallait bien que ça arrive un jour!) Nous commençons une immersion totale, tant dans la culture Biélorusse que dans son approche du théâtre.

Je commence à trouver mes marques ici, et j’ai déjà quelques exploits à mon actif. Le premier est d’avoir perdu mon passeport à l’aéroport en arrivant à Minsk… Et là bas, on ne rigole pas avec les histoires de passeports! En plus, je ne parlais pas un mot de Russe, et les employés de l’aéroport n’étaient pas très commodes… Une femme m’a fait signe de m’asseoir et d’attendre. Je suis restée une bonne demi heure à me demander si j’allais être réexpédiée immédiatement en France, ou même si j’allais restée bloquée dans l’aéroport, comme dans le film « Le terminal »… Mais je me disais que ma bonne étoile allait par je ne sais quelle opération mystérieuse, me restituer le précieux document… Puis, la femme est revenue avec mon passeport dans les mains… J’ai essayé de demander en anglais s’ils l’avaient retrouvé dans l’avion, mais pour toute réponse, elle m’a montré un formulaire à remplir et j’ai pu sortir!! Donc je ne sais pas par quel miracle je suis finalement là, mais ma bonne étoile a fait du bon travail!!!

Le cottage ou nous logeons est magnifique. On dirait un petit château, avec ses lustres, sa grande cheminée et ses pièces vastes et lumineuses. On est aussi allés faire un tour à Minsk qui est je crois la ville la plus moche que j’ai jamais vue… Ce n’est pas non plus un pays aussi gastronomique que la France! Mais bon, comme c’est nous qui cuisinons, on mange quand même plutôt bien. Et on a fait notre baptême de vodka, qui est était une étape incontournable dans notre périple. On est aussi allés à la rencontre des Biélorusses au bar du quartier (on est en périphérie de Minsk) et on y a fait des rencontres assez folkloriques… Le bon côté, c’est que les Biélorusses entrent en contact très facilement et payent généreusement… tout ce que nous buvons! Le mauvais côté, c’est qu’ils se sont montrés, pour la plupart, extrêmement racistes et homophobes… Certains m’ont prise pour une arabe ou une turque et ils n’avaient pas l’air très contents… Et puis, quand j’ai dû justifier que j’avais des origines italiennes, ça n’était pas mieux puisque Italie=mafia! Mais bon, on a rencontré des gens très gentils aussi… En fait, c’est un peu tôt pour se faire une idée, il y a beaucoup de contradictions… Beaucoup de froideur et parfois beaucoup de chaleur chez les gens… Une grande rigueur… En tout cas, on se sent complètement dépaysés, c’est une culture totalement différente…

Sinon, on a commencé à organiser la vie dans le cottage. Il y a des taches tournantes vaisselle, préparation des repas), des taches moutons (nettoyage) et des taches bergers (responsabilités au sein de la collectivité). Je suis mouton de la salle de piano, et bergère de la communication et de la mémoire, c’est à dire que je m’occupe de recueillir les photos, les phrases du jour et tout ce que je peux récolter pour raconter notre vie au cottage.

Et puis, au milieu de tout ça, on a préparé un spectacle pour la cérémonie d’ouverture de la master classe en… 2 jours! Aujourd’hui, c’était notre première journée entière de cours. Nous avons eu claquettes, combat, danse classique, chant collectif puis individuel et technique du comédien. On a fini les cours à 21h… Mangé à 23h, et là, je dois aller répéter les claquettes pour le cours de demain matin…

C’est une expérience très dense, qui ne ressemble rien à ce que j’ai pu vivre avant. La vie en collectivité, cette culture si différente, cette très grande rigueur dans le travail, cette multitude de disciplines à découvrir… C’est passionnant et ça fait peur en même temps car ce n’est que le premier jour de cours et c’est dur de savoir si on va tenir le coup avec ce rythme très intensif… Le temps me manquera sûrement pour vous écrire mais j’essayerai de tenir ce blog au mieux. Il n’y aura pas non plus beaucoup de photos pour le moment, car je me vois mal prendre des photos pendant les cours!

Je vous dis à bientôt, pour un nouvel épisode de mes péripéties à Minsk!!! Paka!!Image

Isis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s